Rechercher
  • nicolas sabarly

La méditation ! Une pratique en vogue... Vieille de 2500 ans



Apparu dans les enseignements du bouddhisme il y a environ 2500 ans, la méditation s'est ensuite transmise dans le monde occidental par la religion 500 ans plus tard pour ensuite sortir des carcans religieux et devenir plus laïque dans les années 90. Depuis ce temps-là, avec les travaux de recherche de John Kabat Zinn sur le sujet, la méditation a de plus en plus le vent en poupe dans les prises en charges thérapeutiques ainsi que dans le quotidien des personnes en général. Il existe une multitude de technique de méditation selon les modes de pensées religieux ou non, mais aujourd'hui quand on parle de "LA" méditation, cela fait souvent référence à la méditation de pleine conscience aussi appelée mindfulness.


Eloignée de l'utilisation religieuse, la méditation de pleine conscience est utilisée surtout pour apprendre à réduire le stress et dans une optique d'amélioration de la qualité de vie. Elle est un état de conscience où l'attention est tournée vers l'instant présent pour ressentir son souffle, son corps, écouter les sons et observer le flot de ses pensées avec recul, calme et lucidité.

Nous avons tous déjà expérimenté la pleine conscience au moins un court instant, par exemple en observant les flammes d'un feu de bois ou les vagues de la mer. La méditation de pleine conscience permet de reproduire cet état de calme et d'apaisement généré par ces exemples, de manière délibérée et lorsqu'on le souhaite.

Dans un monde qui ne fait qu'accélérer et où le corps et l'esprit sont sans cesse sollicités par des informations provenant de toute part, la méditation se pose en alliée de choix pour faire face à cette accélération, à la digitalisation ainsi qu'au matérialisme. Les bénéfices concrets de cette pratique sur le corps et l'esprit sont de réduire les symptômes anxieux, une amélioration des capacités attentionnelles et offres des résultats intéressants dans la prévention des rechutes dépressives et dans la gestion des impulsions dans les addictions. En somme elle permet un apaisement du corps et de l'esprit par la gestion des émotions et des sensations les plus profondes. La méditation possède également un autre atout majeur, elle permet d'activer un fonctionnement particulier du cerveau. Ce fonctionnement se nomme le mode par défaut. C'est le mode de fonctionnement dans lequel se met le cerveau lorsqu'on rêve, que l'on est dans nos pensées. Or ce mode par défaut permet, littéralement, au corps et à l'esprit de se régénérer. Dans ce mode le système glymphatique (composé des cellules gliales) impliqué dans la circulation et le nettoyage du liquide céphalorachidien est particulièrement actif et permet ainsi l'élimination des protéines tau et béta-amyloïdes, dont l'accumulation est liée à la maladie d'alzheimer.

Maintenant, on sait quels sont les bénéfices de la méditation, mais comment fait on ?

Vous pouvez débuter par ce simple exercice : Réglez un minuteur de 5 minutes sur votre smartphone puis concentrez vous sur votre respiration, sur la sensation de l'air qui entre et sort de vos narines et de vos poumons. Si vos pensées vagabondent, prenez en conscience tout simplement et ramenez votre attention sur votre respiration. Recommencez jusqu'à ce que votre minuteur sonne. Bravo vous avez méditer 5 minutes.

Il existe de nombreuses vidéos sur internet pour aider à commencer la méditation de pleine conscience avec un guide pour ne pas être perdu au départ. Vous trouverez un exemple ici de méditation guidée par Christophe André ; psychiatre, conférencier et auteur de nombreux livres sur la méditation et l'acceptation des émotions. Si vous le souhaitez également il existe de nombreuses applications sur smartphones de méditation guidée telle que namatata, petit bambou ou bien Insight Timer par exemple. Ces applications sont en parties gratuites ou avec plus d'accès pendant le confinement, ce qui vous permettra d'essayer pour savoir si cela vous convient.


La méditation de pleine conscience apporte de nombreux bénéfices ; et il est aussi intéressant à différents moments de la journée, de s'arrêter, de lâcher les écrans, arrêter de surveiller l'heure pour se rendre présent à ce qui se passe en nous, dans notre corps (sensations, émotions, souffle,...). S'arrêter et passer en mode pleine conscience sans poursuivre aucun autre but qu'être présent, attentif. Cela apporte des temps de méditation à différents moments de la journée sans forcément prendre une heure quotidienne à se poser sur un coussin pour méditer, et apporte une autre vision, un autre point de vue de différents évènements quotidiens. Lorsqu'on apprend à méditer on apprend à se concentrer et à focaliser son attention mais on apprend aussi dans le même temps à laisser son esprit vagabonder. C'est lorsqu'on laisse son esprit vagabonder et rêvasser que le fonctionnement cognitif change. On devient ainsi plus attentif à ce qui se passe à l'intérieur de soi. Et bonne nouvelle pour les personnes qui disent manquer de créativité, c'est dans ce mode par défaut que le cerveau fonctionne le mieux pour trouver des idées innovantes et des associations de concepts grâce à votre créativité.


Donc pendant cette période de confinement, profitez en pour méditer et rêvasser !


ANDRE, Christophe. Méditation, où en sommes nous ?. Cerveau et psycho, juin 2018, n°100, p.74-81. M. le Van Quyen, Cerveau et silence, les clés de la créativité et de la sérénité, Flammarion, 2019.

3 vues

06.27.53.06.66

  • Facebook

L'hypnose ne peut remplacer un traitement médical ou une consultation chez un médecin généraliste. Cette thérapie ne permet pas de poser un diagnostic, d'établir une prescription ou de modifier un traitement .

© By Nicolas Sabarly, Design By Romain Sabarly, 2018.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now