Rechercher
  • nicolas sabarly

Les risques de la quarantaine

Nous sommes tous confrontés depuis quelques semaines au coronavirus et à la peur que celui-ci déclenche chez nous. Il peut être difficile de contrôler sa peur et son anxiété lorsque l'on doit faire face à un ennemi invisible et qu'on ne sait pas avec quels outils ou techniques le combattre.


C'est ainsi que cédant à ses peurs les plus profondes l'humain se retrouve à agir de manière totalement primaire en agressant d'autres personnes parce qu'il croit qu'elle est malade, en se disputant un paquet de papier toilette ou en faisant des réserves de pâtes comme pour passer l'hiver le plus rude que l'on ne connaîtra jamais...


Tous ces comportements traduisent une volonté non pas de faire du mal ou de nuire aux autres mais tout simplement de se protéger, et un réflexe de survie un peu disproportionné en réponse à cette menace que l'on ne comprend pas.

Cependant ces comportements sont le reflet de cette société centrée sur l'individu et sur la survie individuelle avant celle du collectif. Ce qu'il faut remettre au centre de la discussion c'est que même si les comportements adoptés aujourd'hui traduisent une volonté individuelle de survie, l'humain reste in fine un être vivant purement grégaire et social. Il ne peut survivre seul dans la durée et a besoin des autres autant pour sa survie physique que psychologique.


Aujourd'hui cet instinct de groupe créé dans la société actuelle une peur de la perte et de l'abandon chez tout un chacun, à différentes intensités selon les personnes et plus ou moins consciemment, qui se retrouve exacerbé par les réseaux sociaux et le numérique qui créent une dépendance aux stimulations externes.


De plus il y a un autre problème...


A la peur que le virus déclenche, vient s'ajouter le mal-être causé par la solitude que peut créer le confinement que nous vivons en ce moment pour endiguer l'épidémie. Celui-ci peut mettre à mal sur bien des plans le bien-être psychologique et émotionnel d'une personne en réveillant des blessures émotionnelles archaïques (blessure et peur de l'abandon, de la perte, du rejet...).

Troubles de stress post traumatique, anxiété, colère, dépression, confusion, peur, colère, incertitude, irritabilité, abus de médicaments, de drogue, d'alcool sont autant de manifestations et de conséquences qui peuvent apparaître chez certaines personnes pour essayer de moins ressentir la solitude et l'impression d'enfermement que peut créer cette quarantaine. Pour palier ces différents troubles et continuer à vivre cette quarantaine de la manière la plus sereine possible il existe différents points.


Lorsque vous êtes seuls :

-- Il est important dans un premier temps de maintenir une certaine routine dans les heures de lever, des repas, des douches...

En effet maintenir cette routine permet de ne pas totalement se décaler pour, dans un premier temps, pouvoir reprendre le rythme de vie normal sans trop de problème mais aussi cela permet de garder une continuité dans la vie et donc dans la vie psychologique. L'esprit a besoin de repères afin de se sentir bien d'où l'importance de garder sa propre routine. -- Il peut être intéressant et important d'activer son réseau pour garder et entretenir du lien.

A l'heure du numérique et du développement sans fin d'internet, les réseaux sociaux, le téléphone, skype, whatsapp sont plusieurs moyens pour permettre de garder du lien avec la famille, les amis. Et même des personnes que l'on avait un peu perdu de vue pour prendre des nouvelles.

Activer son réseau permet de réduire l'anxiété, d'être relié et de se sentir mieux. En effet l'équipe de Samantha Brooks, du King's College, à Londres, a analysé 24 études scientifiques et montré les effets psychologiques cités plus haut qu'une quarantaine peut déclencher mais également qu'une personne qui n'active pas son réseau dans une situation de confinement conserve un niveau d'anxiété plus élevé qu'une personne qui aura activé le sien. Le monde numérique peut permettre également de créer des nouvelles connaissances. Il existe sur internet une quantité phénoménale de forum sur quantité tout aussi étendue de sujet. Si vous avez une passion, un sujet qui vous intéresse au plus haut point, il y a de fortes chances qu'il existe un forum quelque part avec des personnes tout aussi passionnées que vous qui n'attendent que de partager avec vous votre passion commune. Alors quelle meilleure situation qu'une quarantaine pour se permettre de prendre le temps pour ses rencontres virtuelles.



Lorsque vous êtes confinés avec d'autres personnes :

-- Il est important d'essayer de trouver des terrains d'ententes pour cohabiter. Définissez des espaces personnels d'intimités afin que chacun puisse se retrouver avec lui même lorsque le besoin s'en fait sentir.


-- C'est également le moment de ressortir tous vos jeux de sociétés et de (ré)apprendre les nombreux jeux qu'on peut effectuer avec un simple jeu de 54 cartes (rami, belote, belote coinchée, bridge, président...).


-- Enfin de nombreuses activités peuvent devenir des moments de partages alors qu'ils ne le sont pas habituellement comme par exemple faire la cuisine en famille (ou entre confinés) ou les repas peuvent (re)devenir de réels moments communautaires. Cependant lorsque la quarantaine ne se passe pas au mieux, lorsque nous n'avons personne de notre entourage ou que cela ne se passe pas forcément bien avec eux cela peut vite devenir compliqué. Il est donc possible de se rassurer intérieurement et d'apprendre à vivre en harmonie avec cette solitude pour se retrouver grâce à une technique. Cette technique, vous en avez sûrement entendu parler puisque très en vogue aujourd'hui, c'est la méditation. Cette pratique ancienne permet de calmer le corps et l'esprit et bien que nous puissions ne pas supporter la solitude sans elle, cela permet ainsi de se sentir bien avec soi-même et de se redécouvrir.  Si vous souhaitez en savoir plus sur la méditation voici un article sur les différentes applications de celle-ci ainsi que comment pouvoir s'y initier. Dans un monde qui va toujours plus vite avec toujours pus d'informations à gérer à la minute et toujours quelque chose à faire pour quelqu'un d'extérieur, cette quarantaine peut être la bonne occasion pour prendre du temps pour soit afin de réapprendre à se connaître, loin de cette effervescence du quotidien.





S. K. Brooks et al.The psychological impact of quarantine and how to reduce it : Rapid review of the evidenceLancet, en ligne le 26 février 2020.

37 vues

06.27.53.06.66

  • Facebook

L'hypnose ne peut remplacer un traitement médical ou une consultation chez un médecin généraliste. Cette thérapie ne permet pas de poser un diagnostic, d'établir une prescription ou de modifier un traitement .

© By Nicolas Sabarly, Design By Romain Sabarly, 2018.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now